Questions / réponses : Assurances et Coronavirus

+Simple, à vos côtés

Partenaire et spécialiste des très petites entreprises et travailleurs indépendants, +Simple a élaboré pour vous une foire aux questions, dédiée à la gestion du Coronavirus en tant que professionnel indépendant. Notre équipe la complètera au fil des jours afin de vous apporter les réponses les plus pertinentes. N'hésitez pas aussi à nous contacter, en cas de besoin.

Indépendants, Commerçants, Entrepreneurs : est-ce que je peux arrêter mon assurance ?

Ce n’est pas le moment de résilier – au contraire ! En cette période de pandémie, nous vous conseillons fortement de rester assurés et de continuer à payer vos primes d'assurances. On vous explique pourquoi :

Un contexte particulier

  • Face à la crise sanitaire, l’Etat a annoncé récemment qu’il suspendrait le paiement de certaines charges fixes pour les entreprises : loyers, factures d'électricité et gaz. Bien qu’essentielle, l’assurance professionnelle ne faisait pas partie de la liste !

  • Toutefois, le jeudi 19 mars, la Fédération Française de l'Assurance a réagi et a annoncé que les assureurs s’engageaient à maintenir les contrats des entreprises en difficulté en cas de retards de paiement; c'est à dire ne pas les résilier. Mais attention, cette décision ne s’applique qu'à la période de confinement et les cotisations resteront dues.

Une assurance essentielle

Même si votre activité professionnelle est suspendue, il est important pour vous, auto-entrepreneurs, TPE, Commerçants, SSII, d’être bien assuré :

  • Bien que fermés et vides, vos locaux restent exposés à de nombreux risques et doivent rester couverts en cas d'incendie, dégâts des eaux, vol, effraction...

  • De plus, ayant un peu plus de temps devant eux, il est possible qu’un client ou un partenaire mette en cause votre responsabilité pour des prestations passées. La responsabilité civile pourrait alors vous être très utile.

  • L’assurance automobile reste obligatoire pour tous les véhicules, même s’il ne roulent pas, pour les dommages qu’ils peuvent subir ou occasionner en restant stationnés : effraction, vol, incendie... Par ailleurs vous avez besoin d’assurer vos éventuels déplacements privés.

  • Enfin, même si vos salariés sont au chômage technique, vous avez l’obligation de les couvrir en tant qu’employeur avec un contrat santé salariés adapté à leurs besoins.

  • Notre contrat santé TNS couvre vos frais de santé nécessaires en cette période

  • Notre contrat de prévoyance vous permettent d’être plus serein notamment en cas d’arrêt maladie, hospitalisation.

Vous l’aurez compris : il est fortement conseillé de rester assuré en ce moment. Ayant conscience que l'effort peut être important en cette période, nous vous invitons à ne pas hésiter à solliciter les aides prévues par l'Etat dans le cadre de la crise, notamment l'aide d'urgence de 1 500€. En savoir plus.

Besoin d'aide ?

Notre équipe se tient à votre disposition pour vous conseiller et vous accompagner par mail contact@plussimple.fr ou du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h30 par téléphone : 09 79 98 07 30.

Agent commerciaux de l'immobilier : est-ce je peux arrêter mon assurance ?

Ce n’est pas le moment de résilier – au contraire ! En cette période de pandémie, nous vous conseillons fortement de rester assurés et de continuer à payer vos primes d'assurances. On vous explique pourquoi :

Un contexte particulier

  • Face à la crise sanitaire, l’Etat a annoncé récemment qu’il suspendrait le paiement de certaines charges fixes pour les entreprises : loyers, factures d'électricité et gaz. Bien qu’essentielle, l’assurance professionnelle ne faisait pas partie de la liste !

  • Toutefois, le jeudi 19 mars, la Fédération Française de l'Assurance a réagi et a annoncé que les assureurs s’engageaient à maintenir les contrats des entreprises en difficulté en cas de retards de paiement; c'est à dire ne pas les résilier. Mais attention, cette décision ne s’applique qu'à la période de confinement et les cotisations resteront dues.

Une assurance essentielle :

Même si votre activité professionnelle est suspendue, il est important pour vous d’être bien assuré :

  • Même si vous n’organisez plus de visites, un client peut mettre en cause votre responsabilité suite à la vente d’un bien ou la signature d’un mandat de vente.

  • L’assurance est obligatoire pour tout véhicule même s’il ne roule pas, pour les dommages qu’il pourrait subir ou occasionner même s’il reste stationné (incendie, vol, effraction….). Par ailleurs, vous avez besoin d’assurer vos éventuels déplacements privés.

  • Notre complémentaire santé couvre vos frais de santé nécessaires en cette période

  • Nos contrats de prévoyance vous permettent d’être plus serein notamment en cas d’arrêt maladie, hospitalisation.

Vous l’aurez compris : il est fortement conseillé de rester assuré en ce moment. Ayant conscience que l'effort peut être important en cette période, nous vous invitons à ne pas hésiter à solliciter les aides prévues par l'Etat dans le cadre de la crise, notamment l'aide d'urgence de 1 500€. Pour en bénéficier, complétez le formulaire et adressez-le par e-mail à l'Urssaf/CGSS de la région de votre entreprise (adresse professionnelle). Retrouvez les coordonnées de l'URSAFF ici.

En savoir plus.

Besoin d'aide ?

Notre équipe se tient à votre disposition pour vous conseiller et vous accompagner par mail contact@plussimple.fr ou du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h30 par téléphone : 09 72 58 77 88.

Garagiste : est-ce que je peux arrêter mon assurance ?

Ce n’est pas le moment de résilier – au contraire ! En cette période de pandémie, nous vous conseillons fortement de rester assurés et de continuer à payer vos primes d'assurances. On vous explique pourquoi :

Un contexte particulier

  • Face à la crise sanitaire, l’Etat a annoncé récemment qu’il suspendrait le paiement de certaines charges fixes pour les entreprises : loyers, factures d'électricité et gaz. Bien qu’essentielle, l’assurance professionnelle ne faisait pas partie de la liste !

  • Toutefois, le jeudi 19 mars, la Fédération Française de l'Assurance a réagi et a annoncé que les assureurs s’engageaient à maintenir les contrats des entreprises en difficulté en cas de retards de paiement; c'est à dire ne pas les résilier. Mais attention, cette décision ne s’applique qu'à la période de confinement et les cotisations resteront dues.

Une assurance essentielle

Même si votre activité professionnelle est suspendue, il est important pour vous de continuer d’être bien assuré :

  • Même si votre garage est fermé, vos locaux constituent le principal risque : ils peuvent prendre feu, subir un dégât des eaux, une effraction, ou un vol de matériel.

  • Bien que vous ne receviez plus de clientèle, un client peut mettre en cause votre responsabilité suite à une réparation antérieure d’un véhicule.

  • Enfin, votre assurance garage vous permet d'utiliser vos véhicules dirigeant en toute sérénité.

  • Votre complémentaire santé couvre vos frais de santé nécessaires en cette période. Elle propose également un service de téléconsultation.

  • Vos contrats de prévoyance vous permettent d’être plus serein notamment en cas d’arrêt maladie, hospitalisation.

Vous l’aurez compris : il est fortement conseillé de rester assuré en ce moment. Ayant conscience que l'effort peut être important en cette période, nous vous invitons à ne pas hésiter à solliciter les aides prévues par l'Etat dans le cadre de la crise, notamment l'aide d'urgence de 1 500€. Pour en bénéficier, complétez le formulaire et adressez-le par e-mail à l'Urssaf/CGSS de la région de votre entreprise (adresse professionnelle). Retrouvez les coordonnées de l'URSAFF ici.

En savoir plus.

Besoin d'aide ?

Notre équipe se tient à votre disposition pour vous conseiller et vous accompagner par mail contact@plussimple.fr ou du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h30 par téléphone : 09 72 50 07 77.

VDI : est-ce que je peux arrêter mon assurance à cause du COVID-19 ?

Ce n’est pas le moment de résilier – au contraire ! En cette période de pandémie, nous vous conseillons fortement de rester assurés et de continuer à payer vos primes d'assurances. On vous explique pourquoi :

Un contexte particulier

  • Face à la crise sanitaire, l’Etat a annoncé récemment qu’il suspendrait le paiement de certaines charges fixes pour les entreprises : loyers, factures d'électricité et gaz. Bien qu’essentielle, l’assurance professionnelle ne faisait pas partie de la liste !

  • Toutefois, le jeudi 19 mars, la Fédération Française de l'Assurance a réagi et a annoncé que les assureurs s’engageaient à maintenir les contrats des entreprises en difficulté en cas de retards de paiement; c'est à dire ne pas les résilier. Mais attention, cette décision ne s’applique qu'à la période de confinement et les cotisations resteront dues.

Une assurance essentielle

Même si votre activité professionnelle est suspendue, il est important pour vous, vendeurs à domicile, d’être bien assuré :

  • Même si vous n’organisez plus de réunions au domicile de vos hôtesses et hôtes, un client peut mettre en cause votre responsabilité suite à l’utilisation d’un des produits que vous lui avez vendu auparavant, ou un produit qui lui serait livré dans la période.

  • Les marchandises stockées à votre domicile peuvent subir un vol, un incendie.

  • L’assurance est obligatoire pour tout véhicule même s’il ne roule pas, pour les dommages qu’il pourrait subir ou occasionner même s’il reste stationné (incendie, vol, effraction). Par ailleurs, vous avez besoin d’assurer vos éventuels déplacements privés.

  • Notre contrat Santé TNS couvre vos frais de santé nécessaires en cette période.

  • Notre contrat de Prévoyance vous permet d’être plus serein notamment en cas d’hospitalisation, d’arrêt maladie…

Vous l’aurez compris : il est fortement conseillé de rester assuré en ce moment. Ayant conscience que l'effort peut être important en cette période, nous vous invitons à ne pas hésiter à solliciter les aides prévues par l'Etat dans le cadre de la crise, notamment l'aide d'urgence de 1 500€. Pour en bénéficier, complétez le formulaire et adressez-le par e-mail à l'Urssaf/CGSS de la région de votre entreprise (adresse professionnelle). Retrouvez les coordonnées de l'URSAFF ici.

En savoir plus.

Besoin d'aide ?

Notre équipe se tient à votre disposition pour vous conseiller et vous accompagner par mail contact@plussimple.fr ou du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h30 par téléphone : 09 72 39 78 88.

Quelles aides pour les petites entreprises et indépendants ?

Simplifier le quotidien des petites entreprises et des indépendants reste notre priorité en cette période.

Au milieu de toutes les informations et pour vous aider à y voir plus clair, +Simple vous relaie seulement les mesures qui vous concernent. Nous vous résumons les points essentiels.

Le gouvernement a mis en place les aides suivantes :

  • Le chômage partiel, simplifié et renforcé.

  • Une aide de 1 500 euros pour la plupart des petites entreprises, indépendants et microentreprises, grâce au fonds de solidarité. Pour en bénéficier, complétez le formulaire et adressez-le par e-mail à l'Urssaf/CGSS de la région de votre entreprise (adresse professionnelle). Retrouvez les coordonnées de l'URSAFF ici. En savoir plus.

  • Le report du paiement des cotisations sociales et/ou fiscales (URSSAF, impôts).

  • Une mobilisation de l’Etat à hauteur de 300 milliards d’euros et de Bpifrance pour garantir des lignes de trésorerie bancaire dont les entreprises pourraient avoir besoin à cause de l’épidémie.

  • Suspension du paiement des charges fixes telles que CFE/ taxes foncière, loyers, factures d'électricité et gaz. Attention, l'assurance n'est pas comprise. Confirmation et précisions à venir par le gouvernement.

Ces mesures étant susceptibles d’être précisées dans les prochains jours, nous avons également sélectionné, pour vous, les pages indispensables pour gérer les impacts du le Coronavirus en tant que TPE et indépendants :

Allez-vous me résilier directement si le prélèvement de mon assurance ne passe pas ?

En temps normal, en cas de rejet de paiement, une mise en demeure vous est envoyée. Puis, si le règlement n’est toujours pas régularisé à temps, votre contrat est alors résilié.

Toutefois, en cette période de pandémie, la Fédération Française de l'Assurance a annoncé, jeudi 19 mars, que les assureurs s'engageaient à maintenir, et non résilier, les contrats des entreprises en difficulté, en cas de retards de paiement. Attention, cette décision ne s’applique qu'à la période de confinement et les cotisations resteront dues !

C’est pourquoi, si vous en avez la possibilité, nous vous conseillons de régulariser votre cotisation : vous pouvez le faire directement en ligne sur votre espace assuré, par carte bancaire. Ainsi, vous évitez un cumul des charges trop important, à la fin de la période de confinement.

N'hésitez à pas à contacter votre conseiller pour vous accompagner dans la marche à suivre. Nous avons bien conscience que l'effort peut être important en cette période : n'hésitez pas à solliciter les aides prévues par l'Etat dans le cas de la crise liée au Covid-19, notamment l'aide exceptionnelle pour les indépendants de 1 500€.

Pour en bénéficier, complétez le formulaire et adressez-le par e-mail à l'Urssaf/CGSS de la région de votre entreprise (adresse professionnelle). Retrouvez les coordonnées de l'URSAFF ici.

En savoir plus.

Peut-on mettre en place une prévoyance étant donné qu'on arrête de travailler contre notre volonté ?

La prévoyance permet de recevoir des indemnités si vous n'êtes pas en capacité de travailler, en raison d'une maladie, d'une hospitalisation ou des séquelles d'un accident.

Ainsi, si vous êtes présentez des symptômes du coronavirus, êtes contaminé ou mis en quarantaine et que votre médecin vous prescrit un arrêt de travail, nos contrats prévoient de vous verser des indemnités journalières - et ce pour le montant que vous aurez choisi, pour une durée maximale de 1 095 jours. Le versement commencera un mois après la date de votre arrêt.

En cas d'hospitalisation, nos offres de prévoyance prévoient également des indemnités journalières, au montant choisi pour une durée maximale de 1095 jours. Dans le cas de l'hospitalisation, votre indemnisation débutera au bout du 3ème jour d’hospitalisation.

Enfin, en cas de décès, la prévoyance prévoit le versement d’un capital à vos bénéficiaires, pour qu’ils puissent faire face aux dépenses courantes.

Attention, la prévoyance ne s’applique pas dans le cas où votre activité est suspendue mais que vous restez en capacité de travailler. C’est le cas pour la plupart des contrats de prévoyance sur le marché.

En cette période de pandémie, nous vous conseillons néanmoins d’anticiper au mieux les risques qui pèsent sur votre santé en souscrivant à un contrat de prévoyance. En cas d’arrêt maladie, notre contrat vous aide à compenser la perte de revenus et continuer à faire face aux dépenses du quotidien.

Si vous n'êtes pas couvert, n'hésitez pas à contacter nos conseillers pour avoir plus de renseignements sur nos offres ou à faire un devis sur notre site. Nos contrats sont sans délai de carence !

Ma mutuelle me couvre-t-elle pour ce genre d'évènement ?

Votre assurance santé complémentaire continue à vous couvrir, comme d'habitude, pour vos dépenses de frais de santé (consultations, pharmacie, hospitalisation principalement).

Si vous n'êtes pas encore assuré, c'est le moment : vous pouvez souscrire 100% à distance sur notre site. N'hésitez pas à contacter nos conseillers pour plus de renseignements. Nos contrats TNS n'ont pas de délai de carence et sont rétroactifs au 1er du mois en cours. Ils sont bien sûr conformes à la réglementation du 100% santé et éligibles à l'avantage fiscal du régime Madelin.

Certains de nos contrats incluent un service spécifique de télémédecine : n'hésitez pas à solliciter votre conseiller pour tout renseignement.

Bon à savoir : pendant l'épidémie du Covid 19, la téléconsultation médicale est simplifiée et remboursée à 100% par l'assurance maladie pour les personnnes pensant être atteintes du virus. Si vous disposez d'un moyen technologique adéquat (smartphone, tablette, ordinateur..), il est temporairement possible de demander une téléconsultation avec un médecin qui n'est pas votre médecin traitant et/ou sans avoir programmé une consultation physique avec lui dans les 12 mois précédents.

Est-ce que je peut être indemnisé du fait que je n'exerce pas mon activité ?

Cela dépend de votre situation :

  • si votre commerce est fermé ou votre activité à l'arrêt, le risque de pandémie n'est pas couvert, même si vous avez une garantie Perte d'Exploitation. C'est le cas pour la plupart des contrats de ce type, quel que soit votre assureur.
  • si vous êtes malade, votre contrat Santé continue de couvrir vos frais de santé et en arrêt maladie, votre contrat Prévoyance peut intervenir.

Dans tous les cas, n'hésitez pas à solliciter les aides prévues par l'Etat dans le cas de la crise liée au Covid-19, notamment l'aide exceptionnelle pour les indépendants de 1 500€.

Pour en bénéficier, complétez le formulaire et adressez-le par e-mail à l'Urssaf/CGSS de la région de votre entreprise (adresse professionnelle). Retrouvez les coordonnées de l'URSAFF ici.

En savoir plus.

Peut-on suspendre l'assurance le temps de l'épidémie ?

Non, ce n'est pas une bonne idée.

  • Même si votre activité professionnelle est suspendue, votre responsabilité peut être mise en cause par un client ou un partenaire pour des prestations passées : la Responsabilité Civile pourrait alors vous être très utile.
  • Vos locaux, même fermés, doivent rester couverts en cas d'incendie, dégâts des eaux, vol, effraction...
  • Cela s'applique aussi aux véhicules assurés : l’assurance reste obligatoire même s’il ne roulent pas, pour les dommages qu’ils peuvent subir ou occasionner : effraction, vol, incendie.
  • Enfin, même si vos salariés sont au chômage technique, vous avez l’obligation de les couvrir en tant qu’employeur avec un contrat santé salariés adapté à leurs besoins.

Nous avons conscience que l'effort peut être important en cette période : n'hésitez pas à solliciter les aides prévues par l'Etat dans le cas de la crise liée au Covid-19, notamment l'aide exceptionnelle pour les indépendants de 1 500€.

Pour en bénéficier, complétez le formulaire et adressez-le par e-mail à l'Urssaf/CGSS de la région de votre entreprise (adresse professionnelle). Retrouvez les coordonnées de l'URSAFF ici. En savoir plus.

Est-ce que je suis couvert pour les pertes liées à la fermeture obligatoire de l'établissement ?

Non, malheureusement il n'existe pas de telle couverture en cas de pandémie, même si vous avez un contrat intégrant la Perte d'Exploitation

C'est le cas pour la plupart des contrats de ce type, quel que soit votre assureur.

N'hésitez pas à solliciter les aides prévues par l'Etat dans le cas de la crise liée au Covid-19, notamment l'aide exceptionnelle pour les indépendants de 1 500€.

Pour en bénéficier, complétez le formulaire et adressez-le par e-mail à l'Urssaf/CGSS de la région de votre entreprise (adresse professionnelle). Retrouvez les coordonnées de l'URSAFF ici.

En savoir plus.

Est-ce que je peux arrêter de payer mon assurance à cause du COVID-19 ?

Ce n’est pas le moment de résilier – au contraire ! En cette période de pandémie, nous vous conseillons fortement de rester assurés et de continuer à payer vos primes d'assurances. On vous explique pourquoi :

Un contexte particulier

  • Face à la crise sanitaire, l’Etat a annoncé récemment qu’il suspendrait le paiement de certaines charges fixes pour les entreprises : loyers, factures d'électricité et gaz. Bien qu’essentielle, l’assurance professionnelle ne faisait pas partie de la liste !

  • Toutefois, le jeudi 19 mars, la Fédération Française de l'Assurance a réagi et a annoncé que les assureurs s’engageaient à maintenir les contrats des entreprises en difficulté en cas de retards de paiements, c'est à dire ne pas les résilier. Mais attention, cette décision ne s’applique qu'à la période de confinement et les cotisations resteront dues.

Une assurance essentielle

Même si votre activité professionnelle est suspendue, il est important pour vous, auto-entrepreneurs, TPE, Commerçants, SSII, d’être bien assuré :

  • Bien que fermés et vides, vos locaux restent exposés à de nombreux risques et doivent rester couverts en cas d'incendie, dégâts des eaux, vol, effraction...

  • De plus, ayant un peu plus de temps devant eux, il est possible qu’un client ou un partenaire mette en cause votre responsabilité pour des prestations passées. La responsabilité civile pourrait alors vous être très utile.

  • L’assurance automobile reste obligatoire pour tous les véhicules, même s’il ne roulent pas, pour les dommages qu’ils peuvent subir ou occasionner en restant stationnés : effraction, vol, incendie... Par ailleurs vous avez besoin d’assurer vos éventuels déplacements privés.

  • Enfin, même si vos salariés sont au chômage technique, vous avez l’obligation de les couvrir en tant qu’employeur avec un contrat santé salariés adapté à leurs besoins.

  • Notre contrat santé TNS couvre vos frais de santé nécessaires en cette période

  • Nos contrats de prévoyance +Equi et +Complet vous permettent d’être plus serein notamment en cas d’arrêt maladie, hospitalisation.

Vous l’aurez compris : il est fortement conseillé de rester assuré en ce moment. Ayant conscience que l'effort peut être important en cette période, nous vous invitons à ne pas hésiter à solliciter les aides prévues par l'Etat dans le cas de la crise liée au Covid-19, notamment l'aide exceptionnelle pour les indépendants de 1 500€.

Pour en bénéficier, complétez le formulaire et adressez-le par e-mail à l'Urssaf/CGSS de la région de votre entreprise (adresse professionnelle). Retrouvez les coordonnées de l'URSAFF ici.

En savoir plus.

Besoin d'aide ?

Notre équipe se tient à votre disposition pour vous conseiller et vous accompagner par mail contact@plussimple.fr ou du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h30 par téléphone : 09 79 98 07 30.

Une question sur vos assurances pendant la pandémie COVID-19 ? Besoin de souscrire à une nouvelle assurance ?