10 conseils pour l’assurance de votre véhicule professionnel

article.image.title
2018 M07 23

Si votre activité professionnelle nécessite l’utilisation régulière de votre véhicule (commerciaux, infirmiers libéraux…), votre assurance auto doit s’adapter à vos besoins. Voici donc 10 conseils précieux pour s’en assurer.

Définissez votre profil conducteur

Pour vos garanties, votre assureur va se baser avant tout sur votre profil conducteur, entre autres, vos années d’expérience, votre lieu de résidence, votre âge. Il va également s’intéresser à la façon dont vous utilisez votre véhicule (consommation, kilomètres parcourus…) pour vous proposer une assurance qui répond à vos besoins et à votre budget.

Choisissez un véhicule adapté à vos besoins

Selon votre profil conducteur, le nombre de kilomètres que vous parcourez, le matériel que vous transportez et le type de route que vous empruntez au quotidien (ville, autoroute, campagne…), vos garanties ne seront pas les mêmes. Avant d’acheter votre véhicule professionnel, prenez donc en compte l’ensemble de ces critères.

N'oubliez pas la garantie responsabilité civile

Celle-ci vous couvre en cas de dommages corporels ou matériels causés à des tiers et permettra ainsi d’indemniser les victimes en évitant les litiges. Si elle est la première sur votre liste, les autres garanties sont également d’une importance capitale dans le cadre de votre activité.

Les assurances facultatives

Ne faites pas l'impasse sur les assurances facultatives ! Pour que votre offre d’assurance soit la plus adaptée possible à votre activité, consultez l’ensemble des assurances facultatives et choisissez les garanties adéquates. Si certains de vos salariés sont également amenés à conduire votre véhicule, optez, par exemple, pour la garantie conducteur. Si vous transportez du matériel de valeur, préférez plutôt la protection de votre matériel en tous lieux.

Une assurance en fonction du nombre de véhicules

Vous pouvez être auto-entrepreneur et ne posséder qu’un véhicule, ou bien être une TPE et en avoir au moins 3. Selon les cas, les contrats varient. En effet, le premier sera similaire à une offre d’assurance auto personnelle, tandis que le second concerne les flottes automobiles.

Vérifiez les services de l’assistance

Pour ne pas vous retrouver dans la panade en cas de panne, d’accident ou autres, vérifiez toujours l’assistance de votre assurance auto. Le mieux étant une assistance dépannage 0 km qui vous permet d’être dépanné rapidement, peu importe le lieu, et vous propose un véhicule de remplacement.

Lisez attentivement votre contrat

Afin d’éviter les mauvaises surprises, prenez le temps de lire votre contrat dans le détail. En général, il se compose de deux parties : les conditions générales et les conditions particulières. Vérifiez que rien ne manque et, le cas échéant, n’hésitez pas à le mentionner à votre assureur.

Vérifiez que l’activité est liée au véhicule assuré

Cela vous permet d’éviter une fausse déclaration, de vous retrouver avec un contrat nul et sans la moindre indemnité, en cas d'accident par exemple.

Déclarez tout changement

Déménagement, changement de véhicule, retrait de permis, nouveau conducteur, infractions, accidents, changement de situation professionnelle… Il est impératif pour le bon fonctionnement de votre assurance que vous notifiez tous changements à votre assureur.

Comparez les offres

Dans le cadre professionnel comme personnel, la souscription à une assurance auto est obligatoire. Pour trouver celle qui vous correspond réellement, comparez les différentes offres. Rien ne sert de se précipiter.

À lire aussi