Comment choisir son assurance en tant que freelance ?

Photo by Joseph Gruenthal on Unsplash
2019 M10 31

Le choix d'une assurance pour les travailleurs indépendants

Obligatoire dans certains secteurs risqués comme la construction ou les soins libéraux, l'assurance professionnelle anticipe les conséquences financières d'un possible accident, d'une maladie ou d'un dommage effectué envers le client. Pour la choisir, il est important d'anticiper les préjudices qui peuvent apparaître au cours de l'activité exercée.

Les contrats d'assurance pour auto entrepreneur

Il existe un certain nombre de contrats proposés par les complémentaires santé, qui visent à protéger le travailleur freelance dans des situations difficiles. Les principales offres rencontrées sont les suivantes :

  • Garantie des accidents de la vie
  • Prévoyance accidents
  • Couverture en cas d'arrêt maladie
  • Couverture en cas de décès
  • Couverture en cas d'arrêt maladie, d'invalidité et de décès

Les couvertures les moins chères prennent seulement en charge les accidents, et sous des conditions restrictives qui excluent par exemple les accidents de la route. Or en tant que travailleur indépendant, et à moins d'avoir pu constituer une épargne suffisante pour tenir plusieurs mois, un accident ou une maladie grave peuvent mener à une chute drastique des revenus. Il peut être judicieux d'opter pour une solution accessible, qui couvre au moins les arrêts maladies jusqu'à 3 ans si besoin.

Le cas du portage salarial

Qui de l'accident de travail et des indemnités journalières ? Le freelance dans une situation de portage salarial verse à l'entreprise qui lui paie son salaire un pourcentage notamment utilisé pour la souscription à l'assurance. Comme tout salarié, le travailleur en portage bénéficie d'une couverture maladie complète et de garanties plus spécifiques à la mutuelle retenue par l'entreprise de portage. Celle-ci peut ainsi prendre en charge 100% des revenus dans le cas d'un arrêt maladie longue durée, assurer un capital décès ou une pension d'invalidité, ou encore rembourser la part complémentaire des dépenses médicales.

Responsabilité civile

Que prend en charge l'assurance responsabilité civile ? Dans le cas de dommages matériels produits sur le lieu de travail, deux cas de figures sont possibles. Soit le travailleur indépendant exerce à son domicile, et les dégâts concernent alors l'assurance habitation. Soit le travailleur exerce ailleurs, dans un local ou chez un client, auquel cas la souscription d'une assurance responsabilité civile professionnelle devient indispensable. Appelée RC Pro, elle protège le freelance contre les dommages causés à autrui dans le cadre de son exercice et instaure une relation de confiance entre le prestataire et le client. Il peut s'agir de perte de données, de dysfonctionnement de matériel utilisé ou encore de dommages corporels involontaires. Selon l'activité professionnelle, cette assurance supplémentaire peut s'avérer obligatoire. Dans le domaine de la santé ou du bâtiment par exemple, l'adhésion à une RC Pro est induite et se fait de préférence chez un prestataire spécialisé.

La responsabilité civile professionnelle ne couvre cependant pas les cas juridiques suivants :

  • Contrat annulé ou résilié
  • Non respect du secret professionnel
  • Publicité mensongère
  • Concurrence déloyale
  • Retards de traitement ou de livraison sauf cas particulier

Assurance auto

Faut-il une assurance auto pour travailler en indépendant ? Le statut juridique d'auto-entrepreneur englobe de très nombreuses fonctions, qui présentent chacune des particularités propres. En fonction de votre exercice, vous aurez ou non besoin d'une assurance auto spécifique. Un transporteur ou un commercial qui effectue des trajets en voiture pour le compte de son entreprise ne se situe pas à la même échelle qu'un graphiste qui intervient uniquement depuis son domicile. Pour en savoir plus sur les assurances obligatoires dans votre secteur, référez-vous aux dispositions mises en oeuvre par la chambre de métier concernée.

À lire aussi