Comment bien s'assurer en tant que Freelance ?

Designed by katemangostar / Freepik
2019 M11 19

Le freelancer, comme tout autre travailleur, peut être exposé à différents aléas de la vie dans le cadre de son exercice. Il est ainsi nécessaire qu'il souscrive une assurance freelance pour se couvrir de certains risques, pour que les dommages causés soient pris en charge convenablement en cas d'incident. Mais face à la complexité des textes régissant le domaine de l'assurance, et vu la multiplicité des offres en matière de contrat, comment être sûr de faire le bon choix ? Faisons le point !

Qu'est-ce que l'assurance prévoyance et pourquoi y souscrire ?

L'assurance prévoyance est une forme de contrat vous permettant de vous prémunir contre les incidents du quotidien relatifs à votre personne. Elle couvre à cet effet les risques rattachés à la dépendance, à l'incapacité, au décès et à l'invalidité, dont la survenue entraîne la suspension temporaire ou l'arrêt définitif de l'activité professionnelle.

La prévoyance constitue une aide financière conséquente, vous permettant d'assurer vos dépenses, même étant incapable de travailler. Si vous êtes certifié invalide, par exemple, vous bénéficiez d'une rente, en guise de compensation de votre perte de revenus, jusqu'à l'âge de la retraite. Si vous êtes frappé d'invalidité par contre, vous jouissez d'indemnités journalières sur une durée allant de 12 à 36 mois. Et dans le cas d'un décès, vos obsèques seront prises en charge, une rente sera attribuée à votre conjoint (e), et vos enfants auront droit à une rétribution « éducation » pour simplifier le financement de leurs études.

Indépendants / employés : les différences.

Quelles différences y a-t-il entre les travailleurs indépendants et les employés d'entreprise en termes d'assurance ? Selon les spécialistes du travail en freelance, les développeurs, les rédacteurs, les community managers et les opérateurs de saisie ne sont pas suffisamment couverts lorsqu'ils travaillent à titre indépendant. En matière de santé, ceux qui sont employés en société jouissent de la mutuelle d'entreprise pour couvrir les frais médicaux non pris en charge par la Sécurité sociale. Le freelancer, quant à lui, doit souscrire une mutuelle à titre individuel, et les garanties dont il bénéficie dépendent du type de contrat qu'il choisit. L'astuce ici est donc de choisir la mutuelle qui propose le maximum de garanties, quitte à payer plus cher, au lieu d'opter pour le contrat le moins onéreux dont la couverture est limitée au strict minimum.

Assurances : que faut-il souscrire en priorité pour un freelance ?

Pour être assuré convenablement, il est recommandé pour tout travailleur indépendant de souscrire aux catégories de couverture suivantes :

  • L'assurance prévoyance ou la couverture d'arrêt de travail pour assurer vos frais journaliers en cas de chômage ou de retraite, mais aussi pour couvrir les dépenses afférentes à vos funérailles si vous décédez.
  • La mutuelle santé pour assurer le remboursement de vos frais de soin en clinique.
  • L'assurance responsabilité civile pro, indispensable pour couvrir vos dus dans le cadre d'un préjudice vis-à-vis d'un client.
  • L'assurance de votre activité et de tous les biens utilisés pour sa bonne marche.

Une mutuelle santé pour les freelances ?

Comme vous n'êtes pas affilié à une société en étant freelance, il est donc nécessaire que vous fassiez le bon choix par rapport à votre état et votre budget avant de souscrire. Évidemment, il est toujours nécessaire que vous vous assuriez contre les hospitalisations et les maladies graves, mais en plus, vous devez tenir compte de votre santé en général pour ne pas vous tromper.

Comme vous travaillez de nombreuses heures devant un ordinateur, une assurance freelance couvrant les frais d'optique vous sera utile. Pour les autres garanties, tenez compte de vos besoins en matière de santé. Ainsi, il est inutile d'investir dans une garantie qui rembourse les prothèses dentaires si votre dentition est encore en parfait état. Par contre, si vous êtes en âge de procréer, veillez à ce que l'accouchement fasse partie du contrat, qu'il s'agisse d'une voie basse ou d'une opération césarienne.

Quelles sont les questions à se poser pour ne pas se tromper de choix ?

En termes d assurance auto-entrepreneur, il n'existe pas de bon ou de mauvais contrat. L'essentiel est que vous optiez pour celui qui correspond le mieux à vos besoins. Ainsi, pour ne pas vous tromper, interrogez-vous de la manière suivante :

  • Est-ce qu'une assurance professionnelle est obligatoire pour mon activité ?

  • Par rapport à ma trésorerie actuelle, quels sont les risques que je pourrais couvrir par mes propres moyens ?

  • Quel type de fléau (accidentel, criminel, etc.) pourrait ruiner mon activité s'il se produit vraiment ?

Une fois que vous trouvez la réponse à ces questions, il vous sera plus facile de déterminer le type de contrat qu'il vous faut.

Quel établissement choisir pour souscrire une mutuelle ?

Il existe à ce jour différents établissements spécialisés dans l'assurance auto-entrepreneur. Toutefois, ceux qui proposent les tarifs les moins chers ne sont pas toujours les plus intéressants. Voilà pourquoi il est recommandé de vous tourner vers des plateformes fiables comme AssurTec pour vous couvrir.

Chez AssurTec, vous n'avez pas besoin de vous déplacer. La souscription se fait en ligne et la procédure s'effectue en seulement 5 minutes, y compris la signature du contrat. En plus de vous offrir des tarifs préférentiels, cet assureur vous assure la meilleure garantie optique qui soit, vu que vos yeux sont de plus en plus sensibles à cause de l'écran. De plus, vous jouissez d'un accompagnement personnalisé à chaque étape de l'élaboration de votre contrat. Vous avez le droit de soumettre une demande de devis avant de vous décider, et cette requête est sans engagement.

Quels sont les éléments à prendre en compte avant de signer un contrat d'assurance en freelance ?

Quel que soit votre choix en matière de garantie, ne manquez jamais de vous informer sur trois éléments essentiels avant de concrétiser le contrat. Tout d'abord, vérifiez tous les risques couverts par ladite assurance, puis examinez bien les exclusions et les garanties optionnelles. Évaluez ensuite le coût de la garantie par rapport aux risques en question, pour savoir si la souscription en vaut la peine ou non. Et pour finir, calculez la somme correspondant aux franchises pour que vous soyez au courant de la somme restant à votre charge après déduction.

Déduction des cotisations

Comment fonctionne la déduction des cotisations ? Selon la loi Madelin, vos cotisations en mutuelle santé sont déduites de votre résultat annuel, et les remboursements dont vous jouissez ne sont pas imposables. Ce dispositif a en effet été mis en place afin de vous inciter, en tant que travailleur indépendant, à souscrire une mutuelle freelance. Le système en question s'applique ainsi dans le cadre des quatre contrats qui suivent :

  • L'assurance chômage
  • La mutuelle complémentaire santé
  • La couverture prévoyance
  • Le contrat d'épargne pour retraite.

À lire aussi