Les 10 outils indispensables pour les freelances

Photo by Galymzhan Abdugalimov on Unsplash
2019 M11 15

Pour bien vivre sa vie de freelance, autant choisir dès le départ les bons outils. Voici une petite sélection de 10 incontournables, pour profiter pleinement de votre nouvelle liberté.

Trouver des clients

Le tout premier job du freelance, c'est la recherche de nouveaux clients. Pour ça, les bonnes vieilles méthodes ont fait leurs preuves : démarchage téléphonique, prospection par mail ou sur les réseaux sociaux, visite de salons professionnels, etc. Mais si ces techniques restent très efficaces, elles sont aussi chronophages. Et on peut être un talentueux graphiste ou un brillant développeur... sans forcément se sentir l'âme d'un commercial prêt à débusquer le prospect.

Pour permettre aux freelances de vendre leurs talents au juste prix, la plateforme Malt a changé la donne. Vous y créez gratuitement un compte, vous complétez votre profil, et les partenaires avec qui vous avez travaillé sur de précédents projets vous y recommandent. Sur Malt, c'est vous qui décidez librement de votre tarif journalier moyen. En plus, vos gains sont virés automatiquement sur votre compte 48h après la fin de la mission.

Ouvrir un compte pro

Dès le lancement de votre activité de freelance, un compte bancaire dédié à votre activité professionnelle est obligatoire. Vous n'échapperez pas à la création d'un compte pro, que vous exerciez en société (EURL, SARL, SASU) ou en entreprise individuelle. Ça ne doit surtout pas vous inquiéter. Séparer les finances pro et perso, c'est de toute façon bien plus sain. Et puis, il existe désormais des néobanques comme Shine et Qonto, qui proposent des offres vraiment adaptées aux besoins des startups et des indépendants.

Gérer ses finances

Ces pépites de la fintech ne se contentent pas de proposer des tarifs très ajustés. Elles créent aussi pour les nouveaux entrepreneurs des outils vraiment bien pensés pour accompagner le développement de leur business. Les forfaits des banques Shine et Qonto comprennent ainsi un véritable kit de survie pour les indépendants : outils de facturation, rappel des deadlines administratives, prévisions de charges, etc.

Gérer ses devis et factures

Si vous êtes contraint d'ouvrir un compte pro auprès d'une banque classique, un outil de gestion de vos comptes clients et de vos factures reste vital. Vous pouvez toujours utiliser un bon vieux tableur. Mais on vous conseille plutôt un CRM adapté à votre activité. De nombreux outils de gestion comme Kaféo sont téléchargeables gratuitement. D'autres logiciels comme Zervant ou Henrri fonctionnent en mode SaaS : vous réalisez vos opérations et vous sauvegardez vos données dans le cloud. Henrri et Zervant ont opté pour le modèle du freemium. Ils ne vous coûteront donc rien le temps de la montée en charge... et souvent même après.

Être bien assuré

On ne va pas se raconter d'histoires, le prix de la liberté pour un freelance, c'est une (relative) insécurité en matière de santé et de prévoyance. Alors, autant prévoir d'emblée une bonne couverture pour la maladie, l'arrêt de travail, ou même l'invalidité. Heureusement, Assurtech a développé des solutions ultra-adaptées aux besoins des travailleurs indépendants. La plateforme, 100% en ligne, joue le rôle d'un courtier en assurance. Elle négocie des contrats profilés auprès des assureurs les plus réputés : Malakoff Médéric, Axa, etc. Vous indiquez votre métier. Les équipes d'Assurtech s'occupent de tout le reste.

Communiquer avec ses équipes

Sur de nombreux projets, plusieurs freelances sont amenés à travailler avec les équipes de leurs clients. Inutile de dire que les échanges par mail ou par téléphone à 15 ou à 20, ça peut vite devenir très lourd. Des solutions comme Slack, Zoom et Appear.in se sont donc très vite imposées dans la galaxie des métiers du web. Slack est parfait pour rejoindre la chaîne d'un client, et s'intégrer aux échanges de ses collaborateurs. Zoom et Appear.in fournissent quant à eux des solutions pour des visioconférences de qualité à des prix très légers.

Organiser ses projets

Pour fonctionner en mode agile avec d'autres intervenants sur un même projet, difficile de se passer d'outils collaboratifs comme Asana et Trello. Ces solutions de planification permettent de gagner en productivité et en efficacité, tout en diminuant le stress des équipes. Sur Asana ou Trello, chacun peut voir qui travaille sur quoi, quand, et avec qui. Ça facilite sérieusement les échanges et les interactions. Pour rester en veille permanente

La règle de base pour devenir un excellent freelance, et le rester, c'est de se former en permanence. En plus des infos captées jour après jour sur les différents réseaux sociaux, on vous conseille aussi vivement Feedly. Cette application fantastique trie et agrège pour vous à chaque instant tous les contenus qui paraissent sur le web, et qui peuvent vous intéresser. Les dernières infos relatives à vos centres d'intérêt s'affichent très simplement. Une fonction bien pratique permet aussi d'épingler les contenus que vous n'avez pas le temps de lire tout de suite, pour les consulter tranquillement plus tard.

Calculer son temps de travail

Optimiser son temps de travail, c'est pour un freelance la clé de la rentabilité. Pour augmenter votre efficacité, un outil de time tracking peut se révéler bien utile. Parfois, c'est aussi le client qui vous le demandera, le temps d'instaurer un climat de confiance.

Regrouper toutes ses applis

Switcher sans arrêt d'un outil à un autre commence sérieusement à vous agacer ? Getstation a été créé pour vous ! Getstation, c'est l'appli de bureau qui permet de gérer en un seul coup d'oeil toutes les autres. Vous pouvez à ce jour plugger plus de 500 sites à Getstation, dont ceux cités dans cet article. Vous y retrouvez bien sûr Qonto, Slack, Zoom, Appear.in, Feedly, Asana et Trello. Mais vous pouvez aussi y agréger tous ceux qui font partie de votre quotidien : Wordpress, Dropbox, SEMRush, LinkedIn, la suite Google, etc.

À lire aussi