Comment recruter un mécanicien motivé et fidèle ?

Image par Skica911 de Pixabay
2019 M11 21

L'automobile est un secteur qui se porte bien. Les ventes de voitures neuves progressent, de plus en plus de poids lourds sont lancés sur les routes. Les perspectives d'avenir sont plutôt réjouissantes avec l'arrivée prochaine et massive des voitures électriques. Pourtant, un recrutement de mécanicien qualifié et compétent relève toujours de la gageure. La profession souffre de son image de travail difficile, salissant et peu valorisé. Alors que les pratiques, elles, ont largement évolué. Nouveaux outils, nouvelles méthodes de diagnostic, la profession est en pleine mutation et semble tarder à renouveler son personnel.

Pourtant, des solutions existent pour recruter des mécaniciens passionnés, formés aux nouvelles approches du métier et prêts à prendre la relève. Explications :

Vers qui se tourner pour recruter un mécanicien ?

L'emploi de mécanicien demande une solide formation. Quelques années d'expérience permettent ensuite au candidat de se confronter aux réalités du métier. Ainsi, la plupart des nouveaux arrivants dans le secteur restent une longue période auprès de leur premier employeur afin d'affiner leurs compétences. Il est même assez rare d'y changer d'entreprise.

Dans ces conditions, le recrutement devient un job à plein temps pour les entreprises candidates à l'embauche. Au point que certains professionnels avouent débaucher leurs mécaniciens chez la concurrence, faute de solutions. Il existe pourtant des cabinets de recrutements sur internet, spécialisés dans la mécanique qui peuvent prendre en charge cet aspect de la vie d'entreprise. Ces cabinets de « sourcing » présélectionnent des candidats à la recherche d'un emploi de mécanicien, analysent leurs profils puis les proposent à l'embauche. Tout cela via le web. Là encore, on peut y voir un virage amorcé dans la transformation du métier.

Anticiper le recrutement

Même si ces nouvelles agences de recrutement présentent des taux de réussite impressionnants, il n'est pas rare de se trouver face à une pénurie de main d’œuvre dans le milieu. Se tourner vers les centres de formation et créer des liens durables avec eux est donc primordial. Les candidats à la formation sont nombreux mais une bonne part décide de bifurquer en cours de route. Cette perte sèche se ressent durablement sur le marché du travail. Pour y remédier, beaucoup d'entreprises misent sur l'apprentissage. Former des jeunes dès leur découverte du milieu, c'est assurer une cohérence avec l'entreprise, créer des liens durables et imprimer la marque de l’entreprise sur le profil du personnel.

D'autres préfèrent miser sur la formation en institutions et engager des partenariats avec des lycées professionnels par exemple. Certaines mettent leurs structures à disposition des étudiants, proposent des sujets de stages ou même participent au financement des centres de formation. Cette fusion partielle des mondes de la formation et de l'entreprise crée une dynamique résolument tournée vers l'efficacité et en cohérence avec les demandes du marché de l'emploi.

Comment évaluer les compétences et la motivation d’un candidat ?

Pour évaluer un mécanicien lors d'un entretien, il est préférable de s'attarder d'abord sur l'évaluation de ses compétences pures. Questionner le candidat sur son parcours, sa formation, les différents postes occupés sont également des points importants et rien ne vous empêche de le soumettre à un test en conditions réelles à la fin de l'entretien. Cet aspect de l'évaluation est souvent mené à bien par les recruteurs mais il n'est pourtant pas le seul qui soit important. Une collaboration de longue durée se base sur une motivation solide.

Pour la déceler chez un candidat, vous devrez le questionner sur ses intentions, ses ambitions, ses projets. Ils doivent être en accord avec les orientations de l'entreprise et ses évolutions probables dans le futur. Pensez à évaluer sa curiosité et son adaptabilité. Ces deux qualités font souvent des employés prêts à l'initiative et plutôt autonomes. Un type de profil prompt à progresser.

Recruter des mécaniciens déjà diplômés ?

La solution la plus efficace pour réussir un recrutement de mécanicien diplômé consiste à participer à sa formation. S'investir dans l'école la plus proche permet de façonner des profils adaptés aux réalités du travail en entreprise. De plus, l'entreprise se place comme le premier jalon de la vie professionnels des primo-formés et profite ainsi de ce vivier en renouvellement constant.

Cependant, toutes les entreprises ne peuvent pas se le permettre. Voilà pourquoi le débauchage de la concurrence est si courant dans le métier. Pour s'en prémunir, il est indispensable de donner envie à son personnel de rester. Salaires, conditions de travail, méthodes de management, vie de l’entreprise, tous ces paramètres doivent participer à son attractivité. La formation en alternance peut également être un vecteur d'embauche efficace, à condition de disposer de temps et de personnel pour former un jeune. Elle présente l'avantage de mettre les futurs retraités à contribution pour créer une continuité dans l'entreprise.

Les recruteurs connus

Quels sont les recruteurs connus dans le monde de la mécanique ? Le monde change rapidement et les métiers avec lui. Dans le secteur automobile, ce principe est d'autant plus vrai qu'il se retrouve souvent à la pointe de l'innovation technologique. Les compétences du personnel évoluent mais pas seulement. Leurs méthodes de recherche d'emploi également. Pôle emploi n'est plus l'interlocuteur privilégié des entreprises. Celles-ci peuvent maintenant faire appel à des cabinets de recrutement spécialisés dans le sourcing. Cette méthode consiste à déterminer précisément les besoins d'une entreprise puis à rechercher le candidat idéal pour occuper un poste.

De grands acteurs se sont déjà positionnés sur ce marché en expansion. Visitez notamment les sites de Méca Job ou celui de Open Sourcing. Ces agences, reconnues, travaillent avec des entreprises prestigieuses et affichent des taux d'embauche impressionnants.

Les bons plans pour recruter un mécanicien

Le recrutement d'un mécanicien compétent et motivé repose finalement sur le respect de certaines règles. Certaines doivent être pensés en amont du processus de recrutement afin de pourvoir aux besoins futurs de l'entreprise :

  • la formation : obtenir des accords avec les centres de formations de la région, créer des partenariats ;
  • l'alternance : former des jeunes dès leurs premières années de formation, au contact des futurs retraités qui leurs transmettent les valeurs et la culture de l'entreprise. Pour une transition en douceur ;
  • la visibilité de l'entreprise : faire connaître l'enseigne grâce à l'emploi de jeunes mais aussi l'organisation de portes ouvertes, la participation aux projets de fins d'études des étudiants etc...

Par ailleurs, l'entreprise doit être reconnue pour ses qualités intrinsèques et créer son propre attrait pour le personnel. Pour cela, les solutions sont simples mais pas toujours mises en œuvre :

  • les conditions de travail : les techniques managériales doivent permettre aux employés de s'épanouir. En fonction des profils et des situations, il est nécessaire de s'adapter ;
  • les salaires : l'attractivité d'une entreprise passe évidemment par des salaires motivants. Un personnel rétribué correctement se sent considéré et s'implique bien plus dans sa tâche ;
  • les perspectives : ouvrir des portes aux carrières des employés leur permet d'avoir une vision à long terme. Ils peuvent se projeter et ainsi s’implanter durablement dans l'entreprise. Un aspect très important dans ce bassin d'emploi très concurrentiel.

Perspectives

Décrocher un emploi de mécanicien représente toujours, pour beaucoup de jeunes férus d'automobiles, la perpétuation dans leur vie professionnelle, de leur passion au quotidien. Promouvoir ce métier, ces évolutions futures, c'est participer à la mise en avant d'un métier riche, toujours en recherche d'excellence. Et ainsi, contribuer à recréer cette attractivité forte, nécessaire au renouvellement du personnel qualifié.